Categories

Accueil > Education aux DH > Programme Edh Sénégal > Une randonnée pour mettre fin aux mariages et grossesses précoces à (...)

Une randonnée pour mettre fin aux mariages et grossesses précoces à Foundiougne

4 décembre 2013
El hadj Abdoulaye Seck

Au Sénégal, si l’accès des filles à l’école a connu des progrès considérables, leur maintien pose cependant des problèmes. Les filles abandonnent l’école très tôt à cause, entre autres raisons, des grossesses et mariages précoces qui ont atteint une proportion inquiétante.

Pour combattre ce phénomène Amnesty International Sénégal a entrepris depuis des années une campagne d’information, de formation et de capacitation des acteurs du milieu éducatif. S’inscrivant dans cette même dynamique le groupe Amnesty International de Foundiougne a organisé le Samedi 30 Novembre 2013 à la Case Foyer un panel sur les mariages et grossesses précoces et une randonnée pédestre de sensibilisation le 1er Décembre 2013.

Le panel a été un large cadre d’échange entre les acteurs du milieu éducatif notamment les élèves, les parents d’élèves et les enseignants avec le juge du tribunal départemental, une sage femme et l’inspecteur d’Académie. Les enjeux des mariages et grossesses précoces ont ainsi été passés en revue aussi bien sous l’angle académique, sanitaire que juridique. Les travaux en atelier ont permis aux élèves, aux parents d’élèves et aux enseignants de situer leur part de responsabilité. Ils ont ainsi pris des engagements fermes pour que le phénomène ne puisse d’avantage prospérer dans le département de Foundiougne. Ces engagements sont contenus dans la résolution finale. Mandat a été donné au groupe Amnesty International de la localité de veiller à la mise œuvre de cette résolution.

Dans la même foulée, une randonnée pédestre a pris départ au niveau du camp des sapeurs pompiers. Cette manifestation a mobilisé des élèves, des étudiants, des enseignants et des parents d’élèves. L’engouement qu’elle a suscité tout au long du parcours et les messages véhiculés par des mères de familles meurtries en dit long sur l’ampleur du phénomène. De chaleureux remerciements ont ainsi été adressés à Amnesty International pour cette très belle initiative. Une invite à démultiplier de telles manifestations de sensibilisation dans la localité a aussi été adressée aux organisateurs. La randonnée a pris fin au CDEPS de Foundiougne par la lecture de la résolution devant les journalistes de la RTS, de Walfadjiri et de la TFM.

Partager