Categories

Accueil > Education aux DH > Programme en Casamance > Qui mieux que les jeunes pour contribuer à la recherche de la paix en (...)

Qui mieux que les jeunes pour contribuer à la recherche de la paix en Casamance ?

26 février 2014
El hadj Abdoulaye Seck

Amnesty International Sénégal et la Fondation Konrad Adenauer (FKA) ont ouvert ce 22 Février 2014 à Sédhiou, un séminaire de formation des jeunes des Associations Sportives et Culturels (ASC) et des groupements féminins à la résolution pacifique du conflit pour une promotion d’une culture de la paix et le respect des droits humains en Casamance.

La cérémonie d’ouverture présidée par le Maire de la ville Monsieur Bouli Baldé a été l’occasion pour le Directeur de la section sénégalaise d’Amnesty International Seydi Gassama, de rappeler qu’il n’y a pas meilleur cible que la jeunesse pour la résolution pacifique du conflit. Il a aussi souligné que l’action d’Amnesty International s’inscrit dans la vérité. "Les fossoyeurs de la paix qu’il soit au Sénégal ou à l’étranger seront identifiés et dénoncés" a t-il ajouté.

Monsieur le Maire pour sa part s’est réjoui de l’organisation d’une telle activité à Sédhiou. Aussi considère-t-il Amnesty International comme un des premiers acteurs dans la recherche de la paix en Casamance. Il regrette cependant que la revendication de la paternité de la paix dans la région ait, à plusieurs reprises, mené à l’échec de négociations de paix.

Ce séminaire de deux jours permettra de sensibiliser les jeunes sur leur rôle et de les outiller en vue de leur participation à la résolution pacifique du conflit en Casamance. Rappelons que ce programme est exécuté en partenariat avec la fondation allemande Konrad Adenauer.

Partager