Categories

Accueil > Nos Campagnes > Contrôlons les armes > Sénégal : La lumière doit être faite sur l’affaire du Sea Soul 1

Sénégal : La lumière doit être faite sur l’affaire du Sea Soul 1

18 août 2014
El hadj Abdoulaye Seck

Amnesty International Sénégal déplore la légèreté avec laquelle les autorités sénégalaises ont géré l’affaire du Sea Soul 1, un navire battant pavillon tanzanien avec un équipage égyptien et qui transporterait quarante containers d’armes destinées à un acheteur malien.

Ce navire serait resté plusieurs jours au large de l’Ile de Gorée, faute de pouvoir accoster au port de Dakar malgré le caractère particulier de la marchandise qu’il transportait.

Amnesty International Sénégal est profondément troublée par des informations faisant état de la disparition de deux containers avant que le navire ne soit sabordé avec le reste de la cargaison alors même qu’il était surveillé par la douane sénégalaise.

L’organisation appelle les autorités à tout mettre en œuvre pour retrouver les containers subtilisés ainsi que ceux enfouis avec le navire. Elle exige l’ouverture d’une enquête pour identifier et punir les acteurs de ce qu’il convient d’appeler l’odyssée du Sea Soul 1, ainsi que leurs complices.

Amnesty International mène campagne depuis plus de vingt ans contre le commerce illicite et irresponsable des armes classiques dont les armes légères et de petit calibre qui alimentent les conflits avec des conséquences graves sur les droits humains.

Partager