Categories

Accueil > Actualité > Tanaff. Déclarer la naissance de son enfant à l’état civil est un devoir pour (...)

Tanaff. Déclarer la naissance de son enfant à l’état civil est un devoir pour tout parent

10 mars 2016
El hadj Abdoulaye Seck

Les militantes d’Amnesty International Sénégal à Tanaff ont mobilisé les populations pour une randonnée pédestre afin de sensibiliser les autorités administrative et judiciaire, les parents et la communauté éducative sur la nécessité les enfants à l’état civil. La déclaration ci-dessous a été transmise au préfet du département.

A l’occasion de la journée internationale de la femme, nous membres du groupe Amnesty International de Tanaff, voudrions magnifier l’engagement permanent des femmes à promouvoir et protéger les droits humains.

Notre localité Tanaff, comme beaucoup de collectivités locales de la Casamance, connait la persistance des problèmes liés à l’état civil alors que nous savons tous qu’une personne sans état civil n’existe pas aux yeux de la loi et de l’administration.

Nos enfants, particulièrement, vivent cette contrainte puisqu’un grand nombre de nos filles et garçons, ne sont pas autorisés à passer l’examen de fin d’études élémentaires faute de pièces d’état civil ; ce qui constitue une grande perte pour les parents, les enseignants et la nation toute entière.

Nous voudrions, à l’occasion de cette journée commémorative, appeler les parents à s’acquitter de leur premier devoir vis-à-vis de chaque enfant : le déclarer à l’état civil dès le premier mois de la naissance.

Nous encourageons également les membres de la profession médicale à informer les parents de chaque enfant né dans un hôpital, un centre de santé ou une case de santé, à procéder à la déclaration du bébé dans les meilleurs délais.

Nous encourageons également les pouvoirs publics à mener des campagnes de sensibilisation et à faciliter la tenue d’audiences foraines pour que les enfants qui ne sont pas encore déclarés à l’état civil aient l’opportunité de se faire délivrer une pièce d’état civil en bonne et due forme.

Nous membres du groupe Amnesty International de Tanaff, continuerons à sensibiliser les femmes, les hommes, les élus locaux, les autorités administratives et judiciaires pour que d’ici 2017, tout enfant né à Tanaff fasse l’objet d’une déclaration de naissance.

C’est un devoir pour tout parent, c’est un droit humain de chaque enfant.

Partager