Categories

Accueil > Nos Campagnes > Etat civil > Conférence publique : La déclaration des enfants naturels à l’état (...)

Conférence publique : La déclaration des enfants naturels à l’état civil

31 mars 2017

Les militants d’Amnesty International Sénégal à Kaolack ont organisé un panel sur l’état civil des enfants naturels. Cette activité entre dans le cadre de la mise en oeuvre du programme bi-annuel d’Amnesty International consacré à la promotion de l’état civil comme un droit humain.

Différents intervenants ont pris à cette manifestation publique. Le Médiateur de la Maison de Justice de Kaolack a dans son intervention mis l’accent sur la problématique de l’existence civile de ces enfants ainsi que les conséquences judiciaires qui s’y rapportent. Au vu du nombre important d’enfants dans cette situation à Kaolack, toutes les dispositions devraient être prises pour que des audiences foraines puissent avoir lieu pour résorber le gap.

Le Directeur de l’ Action Éducative en Milieu Ouvert (AEMO) a lui insisté sur les agressions dont sont victimes les enfants qui passent le plus claire de leurs temps dans la rue, d’où ils sont menacés. Ces jeunes ont besoin d’un appui aussi bien de la part de la société que des parents. Une sensibilisation dans ce sens est nécessaire.

Le psychologue-conseiller a pour sa part mis l’accent sur la stigmatisation et les problèmes sociaux auxquels les enfants naturels font face. Ils sont la plupart du temps rejetés par la famille, par la société et se retrouvent seuls et sans soutien.

Le coordonnateur du Centre Conseil Adolescent de Kaolack qui a aussi tenu à prendre part à la manifestation a énoncé quelques méthodes de sensibilisation contre les grossesses indésirables. Ces actions doivent être menées pour réduire ces cas d’enfants hors mariages pour se protéger contre les maladies. Il a aussi insisté sur l’abstinence qui est la meilleure méthode.

Nous avons aussi accueilli la directrice de la pouponnière qui a expliqué l’état dans lequel elle reçoit les enfants notamment ceux qui sont victimes de malnutrition. Elle a également profité de cette occasion pour conscientiser les jeunes pour qu’ils évitent les actes surtout de ne jamais fuir leurs responsabilités.

Les échanges ont contribué à enrichir la réflexion afin de trouver des solutions idoines.

Partager