Categories

Accueil > Education aux DH > EADH et EEJ > Lettre ouverte - 88 organisations exhortent la France et les autres (...)

Lettre ouverte - 88 organisations exhortent la France et les autres investisseurs de Bridge International Academies à cesser leur soutien à l’entreprise

2 mars 2018

Kampala, Monrovia, Nairobi, 1er mars 2018.

Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui, 88 organisations de la société civile ont appelé les investisseurs de Bridge International Academies (BIA) à cesser leur soutien à la chaîne américaine d’écoles privées à but lucratif, qui gère plus de 500 écoles au Kenya, au Libéria, au Nigéria, en Ouganda et en Inde.

Ces organisations attirent l’attention des investisseurs sur une série de pratiques
préoccupantes de BIA et sur les risques juridiques et réputationnels associés. Ces pratiques incluent le manque de transparence, les mauvaises conditions de travail et le non-respect de la primauté du droit dans les pays d’accueil. Les investisseurs de BIA comprennent des investisseurs privés notoires tels que l’Omidyar Network, la Zuckerberg Education Ventures et Bill Gates, et les agences publiques d’investissements des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de la Norvège, des Pays-Bas et l’Union Européenne.

Selon la lettre, BIA a agi au mépris du droit et a un impact négatif sur le droit à l’éducation de milliers d’enfants dans les pays d’Afrique et d’autres régions.

La récente décision du Ministre ougandais de l’éducation, en février 2018, de fermer les écoles Bridge dans le pays pour n’avoir pas respecté les normes minimales en matière d’éducation, de santé et de sécurité, après 18 mois de négociations avec l’entreprise, illustre le mépris de BIA pour le droit.

Selon Salima Namusobya, de l’Initiative pour les Droits Sociaux et Economiques en Ouganda : « Le gouvernement ougandais a négocié avec Bridge International Academies et leur a donné le temps de se conformer à la loi. Mais Bridge n’a pas respecté les normes de base et tenu ses promesses, et le gouvernement ferme actuellement les écoles illégales. Pourtant, l’entreprise est toujours soutenue par des investisseurs étrangers qui n’accepteraient jamais une telle situation dans leur propre pays. Les investisseurs seront complices de cette catastrophe s’ils ne retirent pas leur soutien. »

D’autres préoccupations documentées par diverses sources indépendantes comprennent des coûts plus élevés que ceux annoncés par l’entreprise, l’omission d’enregistrer des écoles, l’utilisation de programmes non-approuvés, le non-respect des exigences de certification des enseignants, et des impacts discriminatoires.

Des institutions publiques, telles que les Nations Unies, la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, et le Comité du Développement International du Parlement Britannique ont également exprimé des préoccupations spécifiques concernant la qualité de l’éducation, les relations avec les gouvernements, le non-respect des réglementations gouvernementales, et le coût élevé de BIA.

« Bridge Academies est venue dans notre pays l’année dernière, avec la promesse
d’améliorer la qualité dans le cadre d’un programme gouvernemental. Mais ils n’ont réussi à améliorer les résultats que de façon marginale, à un coût astronomique, en évinçant les enseignants et en expulsant les enfants massivement. Nous espérons que ce nouvel appel et les nouvelles preuves fournies pousseront les investisseurs à agir, conformément à leurs obligations de diligence raisonnable de cesser de soutenir les opérations de BIA », a déclaré Anderson Miamen, de la Coalition Libérienne sur la Transparence et la Responsabilité dans l’Education.

Les organisations signataires demandent aux investisseurs de sortir dans les plus brefs délais de leur investissement dans BIA, y compris les investissements via des
intermédiaires, et de s’acquitter pleinement de leurs obligations en matière de diligence raisonnable et responsabilités, en ne prenant aucun autre engagement financier auprès de BIA.

« Les investisseurs privés ont un rôle à jouer dans l’amélioration de l’infrastructure et des services éducatifs. Cependant, cela ne signifie pas qu’ils peuvent violer nos lois et nos normes, et traiter leurs enseignants ou les parents d’une manière indigne et irrespectueuse. Cela ne serait jamais permis en occident, pourquoi devrions-nous l’autoriser ici ? Les investisseurs étrangers qui ajoutent de la valeur à notre pays sont les bienvenus, mais ceux qui soutiennent des entreprises illégales qui portent atteinte au droit à l’éducation ne le sont pas », a réagi Linda Oduor-Noah de l’East African Centre for Human Rights.

Cette lettre arrive sept mois après un Appel aux investisseurs de Bridge International
Academies du 1er août 2017 appelant les investisseurs à cesser leur soutien à BIA.

Pour plus d’informations :
• Lettre ouverte aux investisseurs, février 2018 : http://bit.ly/BIALetterFR.
• Les organisations de la société civile appellent les investisseurs à cesser leur soutien
à Bridge International Academies, août 2017 : http://bit.ly/biainvestorsfr.
• Tribune de la Ministre de l’éducation ougandaise sur la fermeture des écoles Bridge,
15 février 2018 : http://bit.ly/2BHyVfF.
• Page de suivi et dernières informations sur l’impact de Bridge International
Academies sur les droits de l’Homme : http://bit.ly/commerceduc.
• List des investisseurs connus de Bridge International Academies :
http://bit.ly/2BUQsRy.

Contacts médias :
- Linda Oduor-Noah : linda@eachrights.or.ke, +254701670090.
- Salima Namusobya : dir@iser-uganda.org
- Anderson Miamen : admiamen2@gmail.com
Pour être mis en contact avec d’autres organisations, veuillez contacter Ivahanna Larrosa à pehrc.coordinator@gmail.com

Communiqué de presse au nom de :
Organisation
• ActionAid International International
• ActionAid Liberia Liberia
• Aide et Action France
• All for Education !’ National Civil Society Coalition Mongolia
• Alliance of Government Workers in the Water Sector Philippines
• American Federation of Teachers United States of America
• Africa Network Campaign on Education For All (ANCEFA) International
• Antarctic Democratic Republic of the Congo
• Asia South Pacific Association for Basic and Adult Education (ASPBAE) International
• Asociación Latinoamericana de Educación y Comunicación Popular International
• Association Camerounaise pour la Défense des Droits de l’Homme des Libertés et du Bien être (ACADEHLIB) International
• Association Française Pour un Enseignement Ambitieux et Humaniste (AFPEAH) France
• Brazilian Campaign for the Right to Education Brazil
• Bretton Woods Project International
• Cameroon Education For All Network Cameroun
• Campaign for Popular Education (CAMPE) Bangladesh
• Campaña Argentina por el Derecho a la Educación (CADE) Argentina
• Campaña Latinoamericana por el Derecho a la Educación (CLADE) International
• Campaña Peruana por el Derecho a la Educación Peru
• Center of African Studies of the University of Porto International
• CEPO/KASAI CENTRAL Democratic Republic of the Congo
• CEPO-ONG Democratic Republic of the Congo
• Child Rights International Network (CRIN) International
• Cipe Consultores Honduras
• Civil society Action Coaltion on Education for All (CSACEFA) Nigeria
• Coalicion Colombiana por el Derecho a la Educacion Colombia
• Coalition des Organisations Mauritaniennes pour L’éducation (COMEDUC) Mauritania
• Coalition Éducation France
• Coalition for Transparency and Accountability in Education (COTAE) Liberia
• Construisons Ensemble le Monde Democratic Republic of the Congo
• Corner House United Kingdom
• CSC-Enseignement Belgium
• DCI-Tunisia Tunisia
• Defence for Children international - Ghana Ghana
• Défense des Enfants International - Belgique Belgium
• Economic & Social Rights Centre-Hakijamii Kenya
• Equal Education South Africa
• Equal Education Law Centre South Africa
• FECASE Cameroun
• Fédération Générale de L’enseignement de Base (FGEB) Tunisia
• FERGET ASBL Democratic Republic of the Congo
• Ficéméa International
• Foundation For Environmental Rights, Advocacy & Development (FENRAD-NIGERIA) Nigeria
• FP CGIL Italy
• Fundación Manatí para el Fomento de la Ciudadanía A.C. Mexico
• Ghana National Education Campaign Coalition Ghana
• Global Campaign for Education International
• Global Campaign for Education-US United States
• Global Initiative for Economic, Social and Cultural Rights (GIESCR) International
• Global Justice Now United Kingdom
• Global Peace and Development Organization Liberia
• Human Dignity International
• Initiative for Social and Economic Rights (ISER) Uganda
• Jeunes et Femmes pour les Droits De l’Homme et la Paix (J.F.D.HO.P) International
• Jeunesse et Emplois Verts pour une Economie Verte (ONG JEVEV) Benin
• Labour, Health and Human Rights Development Centre International
• Les Anges du Ciel Democratic Republic of the Congo
• Mouvement Anfass Démocratique Morocco
• National Campaign For Education Nepal Nepal
• National Coalition for Education (NCE) India
• National Network for Education Reform (NNER) Myanmar
• Natural Resources Alliance of Kenya (KeNRA) Kenya
• Network for Public Education United States
• Northern Territories Federation of Labour Canada
• OBESSU - Organising Bureau of European Schools Student Unions International
• Organisation Démocratique du Travail Morocco
• Pakistan Coalition for Education Pakistan
• Program on Human Rights and the Global Economy United States of America
• Programa de Comunicación y Educación (CEA-FCS-UNC) Argentina
• Public Services International International
• Red de Educación Popular entre Mujeres de América Latina y el Caribe Repem International
• Rede Lusófona pelo Direito à Educação (ReLus) - The Lusophone Network for the Right to Education International
• RESDEN Niger
• Réseau Ivoirien Pour La Promotion De L’education Pour Tous Côte d’Ivoire
• RESULTS International
• Right to Education Forum India
• Right to Education Initiative International
• Sikshasandhan India
• SNEN Niger
• Society for International Development (SID) International
• Solidarité Laïque France
• Spanish Coalition Global Campaign for Education Spain
• Syndicat National Autonome de l’Enseignement Secondaire (SNAES) Cameroon
• Syndicat National de L’enseignement Secondaire (SNES) Mauritania
• Syndicat National des Agents de la Formation et de l’Education du Niger Niger
• The East African Centre for Human Rights (EACHRights) Kenya
• UNISON - The Public Service Union United Kingdom

Partager