Categories

Accueil > Education aux DH > EADH et EEJ > La Gambie à l’école du projet Ecoles Amies des droits humains (EADH)

La Gambie à l’école du projet Ecoles Amies des droits humains (EADH)

13 mars 2018
Aminata Dieye

Amnesty International Sénégal vient de lancer son programme Ecoles Amies des Droits Humains en Gambie par la formation de 12 enseignants des écoles secondaires en provenance des localités suivantes : Serrekunda, Banjul ; Siffoe, West Coast Region ; Farafenni, North Bank Region ; Tahir, Lower River Region ; Brikamaba, Central River Region ; Fatoto, Upper River Region. La formation a eu lieu les 26, 27 et 28 Février 2018 en collaboration avec le Ministry of Basic and Secondary Education de Gambie.

Le Projet Ecoles Amies des Droits Humains est un outil d’intégration de la culture des droits humains dans toutes les sphères de la vie scolaire. Il permet de former les jeunes tout en favorisant la participation active des autres membres de la communauté scolaire.

Le projet EADH entre dans le cadre du Programme mondial des Nations Unies pour l’Education aux Droits de l’Homme dont la Déclaration encourage les Etats à promouvoir l’Education et la formation aux Droits Humains.

L’école est un lieu où les valeurs d’égalité, de non-discrimination et de respect de l’autre doivent sous-tendre les pratiques enseignantes et les rapports entre les différents acteurs. A ce titre, Amnesty International Sénégal a pour ambition de mettre en œuvre le projet EADH dans les écoles gambiennes.

Le projet EADH prend en compte l’acquisition des connaissances, les relations au sein de l’école, l’obligation de rendre compte à travers la mise en œuvre du programme selon les quatre (4) dimensions suivantes :
-  La gouvernance (la gestion de l’établissement et le système de prise de décision).
-  Les relations interpersonnelles : la manière dont les membres de la communauté scolaire interagissent
-  Le programme : la manière dont les droits humains sont enseignés et appris
-  Le milieu scolaire : le cadre d’apprentissage

Ces quatre (4) axes sous-tendus par dix (10) principaux principes qui s’inspirent des normes et instruments internationaux et régionaux en matière de droits humains.
Pendant les 2 dernières décennies, la Gambie a été marquée par une faible culture des droits humains due au régime dictatorial de Yahya Jammeh.

Ainsi, le projet Ecoles Amies des Droits Humains est un outil primordial pour former les jeunes, les futurs leaders, ainsi que les enseignants sur les principes de base des droits humains tout en leur inculquant les notions de tolérance, de résilience, de non-discrimination, de participation et de bonne gouvernance.

Enseigner les droit humains à l’école permet de valoriser les droits et devoirs des différentes parties prenantes de l’école et de veiller à leur strict respect.

La formation des enseignants a permis d’introduire les notions et principes de base des droits humains, les méthodologies participatives en matière d’Education aux Droits Humains, les différents guides d’intervention auprès des enseignants, de l’administration scolaire, des familles et de la communauté, et du Manuel EADH.

Cette formation a permis de partager la vision, la mission et les actions d’Amnesty International, de visualiser des films suivis de débats sur les droits humains et les mariages précoces et forcés qui constituent la principale cause d’abandon scolaire des filles.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet EADH, les différents (e)s participant (e)s ont élaboré des esquisses de leurs plans d’actions qui seront finalisés et adoptés d’une manière participative par leurs établissements respectifs.

Partager