Categories

Accueil > Actualité > Communiqués de presse internationaux > Viêt-Nam : Le militant scandaleusement condamné à 12 ans d’emprisonnement doit (...)

Viêt-Nam : Le militant scandaleusement condamné à 12 ans d’emprisonnement doit être remis en liberté

13 septembre 2018

<https://www.amnesty.be/local/cache-...>

Le militant Nguyen Trung Truc a été condamné à 12 ans d’emprisonnement après avoir été déclaré coupable d’avoir « mené des activités visant à renverser le gouvernement du peuple » par un tribunal de la ville de Dong Hoi.

«  Une fois de plus, un tribunal vietnamien a décidé de sanctionner des activités militantes pacifiques en infligeant une lourde peine d’emprisonnement, a déclaré Minar Pimple, directeur général des opérations mondiales à Amnesty International. Voir aussi : Viêt-Nam : Les poursuites engagées contre un militant écologiste doivent être abandonnées

« Nguyen Trung Truc est simplement coupable d’avoir défendu les droits humains et milité pour la démocratie au Viêt-Nam. Il a été délibérément pris pour cible uniquement parce qu’il a exprimé ses opinions et défendu des idées que les autorités du pays désapprouvent.

« Nguyen Trung Truc doit être relâché immédiatement et sans condition et le gouvernement vietnamien doit cesser de faire face à la dissidence en envoyant en prison ceux qui le critiquent. »

Complément d’information

Nguyen Trung Truc, 44 ans, est membre de l’organisation non enregistrée Frères de la démocratie, qui vise à promouvoir les droits humains et plaide pour la démocratie au Viêt-Nam.

Frères de la démocratie a été l’une des principales cibles de la répression exercée par le gouvernement vietnamien contre les dissidents, et 40 de ses membres ont été arrêtés en 2017. En 2016, Nguyen Trung Truc a été enlevé, en même temps que sept autres personnes, et battu par des agents des forces de sécurité en civil.

Le 4 août 2017, il a été arrêté et accusé d’avoir « mené des activités visant à renverser le gouvernement du peuple », au titre de l’article 79 du Code pénal vietnamien de 1999. Amnesty International est également préoccupée par le fait que Nguyen Trung Truc n’a peut-être pas été jugé dans le respect des normes d’équité. Il a été maintenu en détention au secret pendant presque un an à la suite de son arrestation et il n’a été autorisé à communiquer avec un avocat qu’un peu plus d’un mois avant le début de son procès.

Voir en ligne : https://www.amnesty.be/infos/actual...

Partager