Categories

Accueil > Agir > Ecrire pour les droits : la plus grande campagne mondiale en faveur des (...)

Ecrire pour les droits : la plus grande campagne mondiale en faveur des droits humains a débuté

6 décembre 2018
El hadj Abdoulaye Seck

Ecrire pour les droits vise à braquer les projecteurs sur ces femmes courageuses qui sont harcelées, emprisonnées, torturées et même tuées parce qu’elles défendent les droits fondamentaux.

Les femmes continuent d’endurer des formes multiples de discrimination, prises pour cible en raison de leur genre et d’autres caractéristiques, et de leur action en faveur des droits humains. Cependant, elles refusent de se taire et sont en première ligne de la bataille pour les droits humains en 2018.

« Partout dans le monde, les femmes organisent la résistance. Nous souhaitons rendre hommage au rôle de ces femmes qui défient le pouvoir, se battent pour ce qui est juste et sont le fer de lance du changement

« Leur position en tant que leaders au sein de leurs communautés contraste avec les immenses défis qu’elles ont dû surmonter pour y parvenir.

« Cette année, la campagne mondiale d’écriture de lettres d’Amnesty Écrire pour les droits met en lumière des femmes qui contestent les mauvaises lois, les pratiques de corruption, les opérations de maintien de l’ordre violentes et bien plus encore. C’est de leaders comme elles dont nous avons besoin dans un monde qui se tourne de plus en plus vers l’extrémisme. En nous joignant à elles, nous pouvons contribuer à faire pencher la balance vers l’égalité, la liberté et la justice. » a déclaré Kumi Naidoo, secrétaire général d’Amnesty International.

À l’occasion d’Écrire pour les droits 2018, les sympathisant·e·s d’Amnesty International Sénégal témoigneront leur solidarité avec des femmes qui défendent les droits humains en Afrique du Sud, en Inde et au Maroc. Nous demanderons également justice pour des victimes au Sénégal et en Gambie.

Chaque année, des sympathisants d’Amnesty International du monde entier adressent des millions de lettres à des personnes dont les droits les plus fondamentaux sont bafoués. En plus des messages de solidarité, ils peuvent écrire des lettres aux dirigeants et leur demander de protéger les défenseures des droits humains.

La première campagne Écrire pour les droits d’Amnesty International a été organisée il y a 16 ans. Depuis, des millions d’actions ont été menées par des militants et des militantes du monde entier. Chaque année, ces actions permettent de réels changements. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées. Des tortionnaires sont traduits en justice. Des détenus sont traités plus humainement.

Recevoir une lettre peut donner espoir à des personnes traversant les heures les plus sombres de leur vie. L’an dernier, les messages adressés à Shackelia Jackson, en Jamaïque, ont fait une grande différence. Cette femme continue de réclamer justice pour son frère Nakiea, tué par la police sans aucune raison. Cette tragédie l’a amenée à devenir une figure de proue du combat contre les homicides illégaux imputables à la police dans son pays.

« Les lettres m’ont rappelé l’importance de mon travail et ont montré à ma famille et à notre entourage que nous n’étions pas seuls. Elles ont fait de notre combat personnel en faveur de la justice un combat mondial. Et la quantité énorme de lettres reçues montre aussi à notre gouvernement que des gens du monde entier le regardent et attendent que justice soit rendue. »

Amnesty International appelle ses sympathisant·e·s à montrer leur soutien à des personnes, groupes et communautés dans le monde qui s’efforcent de faire valoir leurs droits.

Vous aussi, pouvez agir en signant nos pétitions sur cette plateforme.

Partager